Accueil    Chroniques    Groupes    Concerts    Labels    Inscription    Forum    Staff    Liens  
Recherche : ok
    Login :    Pass :    
Chronique des membres  >  Iron Maiden - Fear Of The Dark

auteur AGrangeret
date  06-04-2009

6/10

PIRE OF THE DARK !!!

Si "No prayer" (l'album précédent) cumule les tares (enregistrement baclé dans la maisonnette de Steve Harris), je considère que "Fear of the dark" est largement aussi "moyen" (doux euphémisme) mais d'une façon très différente.
Le gros problème d'Iron Maiden durant ces années 90, résulte du fait, à mon humble avis, que le groupe perd totalement son identité. Et par la même, a bout d'inspiration, la "vierge" se contente sur certains morceaux de cet album, de "pomper" sur ses confrères avec une maladresse evidente.
Vous connaissiez les "best of"!
Avec Fear of the Dark, maiden invente le "worst of" !
Le pire d'ACDC (période "Flick of the switch") avec Week-end warrior (qui se double d'un discours gentiment angélique et bien-pensant sur le mouvement hooligan)ou du ACCEPT très moyen avec "be quick" (imaginez la voix de Udo sur le morceau,c'est frappant !)ou encore du Motorhead sans âme et sans sève avec "FROM HERE TO ETERNITY".
C'est quand même bien triste pour un groupe qui durant toutes les années 80 était reconnaissable entre mille (cavalerie rythmique, do-re-mi et twin guitars d'orfevre)de sombrer dans un patchwork aussi artificiel sous pretexte de vouloir se renouveller.
Il est aussi à noter, que le seul bon morceau (a mon goût) issu de l'album soit "Fear of the dark". Je sais c'est pas très original comme constat...Mais enfin,là,on reconnait une "patte", un style et une façon d'ecrire un morceau, qui fait de ce titre un incontournable. A se demander ce qu'il fout sur cette galette.
Il est évident pour moi, que Maiden a vraiment du mal à faire autre chose que du Maiden classique (avec les bonnes recettes des années d'or et sans doute avec un Smith à la compo), sans tomber dans le très moyen !
Si "No prayer" subissait les (mauvais)traitements d'une production quasi inexistante, "Fear of the dark" lui est presque "trop" produit par moment. Sans doute pour masquer la platitude des compos, Birch a beaucoup "enrobé" d'effets inutiles des morceaux hyper "pompeux" comme "fear is the key" ou "childhood's end", ce qui me les rend encore plus indigestes.
Que dire de cette ballade insipide qu'est "wasting love" ou encore de titres aussi bâclés et lourdingues que "chains of misery" (merci les choeurs !) ou "The apparition".
Ce dernier étant pour moi,le plus mauvais morceau jamais composé par le groupe ( même pas eu envie de faire une intro, un couplet ou un refrain...)
Que faire après ça !

Steve Harris, sans doute lucide sur l'état générale de son groupe décide de continuer l'aventure mais pour revenir à des bases plus saines, le départ de Dickinson lui permettant de repartir vraiment à zéro. Ce dernier , déjà assez penible sur "No prayer" en faisait encore "des tonnes" sur "FEAR OF THE DARK". Ces effets ultra maniérés sur "fear is the key" me tape sur le système. En même temps, il n'avait pas franchement la partie facile avec des morceaux de cet acabit.
Exit un Dickie à bout de course et welcome Blaze !
Un choix risqué et contesté qui permettra à Maiden de pondre, à mon avis, un "X factor" de bonne facture (plus humble et introspectif...mais soporofique) et un Virtual XI imbitable qui reste encore pour moi une grande énigme (sans doute un hommage au YES des années 80, voire une speciale dedicace pour Sammy Hagar de Van Halen, ou alors un best of des compos de Paul Gascoigne dans les vestiaires... peut-être!).

1990-2000: 10 années à oublier...ou surnageront pour moi, le morceau "fear of the dark", "Sign of the cross" et un degré moindre "the Clansman" ou "Fortunes of war"(si, si !)...C'est pas énorme !





En ligne : 9 visiteurs, 0 membre
Blackhearts Domain © 2003 - 2017 MDCinq
Ce site ayant une vocation exclusivement musicale, les opinions politiques ou religieuses n'ont pas leur place ici. Merci.