Accueil    Chroniques    Groupes    Concerts    Labels    Inscription    Forum    Staff    Liens  
Recherche : ok
    Login :    Pass :    
Chronique officielle  >  Bloodbath - Breeding Death
Bloodbath - Breeding Death

album Breeding Death
groupe Bloodbath
label Century Media
année 1999
style death metal
lyrics clickez ici
site officiel  http://www.bloodbath.biz/



tracklist

1. Breeding Death
2. Omnious Bloodvomit
3. Furnace Funeral

auteur Tomnet
date  09-01-2007

7/10

Quand on a découvert une musique étant jeune qui nous a tellement plu, que plus tard à notre tour nous avons pu intégrer un groupe et développer sa propre musique, on pense toujours à reprendre des classique par le biais de reprises. Or quand il s'agit d'un mouvement musical, autant créer un groupe, non ? Un groupe qui y serait entièrement dédié, ça pourrait le faire ?
C'est sûrement ce qu'ont dû se dire ces quatre amis quand ils créent, en 1999, le groupe Bloodbath en hommage au mouvement Death Metal et toute la scène suèdoise qui en découlera par la suite. C'est ainsi que Dan Swano (Edge of Sanity, pour ne citer que lui), Mikael Akerfeldt (Opeth), Anders Nystrom et Jonas Renske (Katatonia) se lancèrent dans l'aventure avec ce premier EP intitulé «Breeding Death».

Avec seulement trois morceaux, nous revoilà pour seulement un quart d'heure, revenu à la période forte du Death "80-90s", moment fort où des groupes comme Dismember, Entombed, Unleashed explosaient littéralement et instauraient un son typique «suèdois».
Certes l'originalité n'est pas la main forte du groupe, mais les morceaux respirent la brutalité et empreintent ce côté morbide (rien qu'a voir la pochette et le nom du groupe).
Les titres sont assez lourds et consistants (Breeding Death), avec pas mal de changements de tempos et surtout beaucoup de hurlements et de grognements niveau voix (Ominous Blood Vomit, 2min 30). Mikael nous sort le grand jeu, une voix caverneuse et hurlée dont lui seul a le secret. Les guitares sont très accrocheuses et la batterie un peu sous mixée manque un peu de punch, mais marque bien le rythme soutenu, accompagnés de breaks assez bien placé voire atmospherique (Furnace Funeral) rappelant facilement Entombed.

Bloodbath réussit là facilement son premier essai, en effet, il n'y a rien de vraiment nouveau là dedans, mais c'est tellement bien repris que l'on accroche sans broncher, surtout quand il s'agit de grands musiciens comme eux.

«Brutality Comes Throught Simplicity».





En ligne : 3 visiteurs, 0 membre
Blackhearts Domain © 2003 - 2017 MDCinq
Ce site ayant une vocation exclusivement musicale, les opinions politiques ou religieuses n'ont pas leur place ici. Merci.