Accueil    Chroniques    Groupes    Concerts    Labels    Inscription    Forum    Staff    Liens  
Recherche : ok
    Login :    Pass :    
Chronique officielle  >  Apoptose - Nordland
Apoptose - Nordland

album Nordland
groupe Apoptose
label Tesco
année 2000
style dark ambiant
lyrics indisponibles



tracklist

1. Unter Bewusstsein
2. Abschied von der Sonne
3. Nordlicht
4. Nidstäng
5. Horizont
6. Sturmnacht
7. Erntewôd

auteur Nattestid
date  07-09-2005

8/10

Sorti chez Tesco, "Nordland" est le premier album d'Apoptose, et selon moi un ton au dessus de son petit frère "Blutopfer" (même si les deux oeuvres sont radicalement différentes dans leur approche).

Si vous êtes comme de nombreux autres citadins, abatus par la chaleur estivale et cloitrés dans votre appartement du centre ville, "Nordland" est votre billet pour presque 1h d'évasion (51 minutes précisément) au coeur de la fraicheur des terres nordiques: Laissez-vous emporter au gré des 7 pistes dans un trip païen à travers les forêts obscures, leurs clairières destinées au culte des anciens dieux de l'Eddda ou encore les fjords baignant dans le brouillard et l'odeur de la mer.

Le travail réalisé sur l'album donne un rendu agréable et le style d'Apoptose est suffisament personnel pour se démarquer de celui des autres formations, bien qu'empruntant quelques unes des marques de fabrique de ce domaine. L'usage des claviers aux sonorités froides et "artificielles" colle bien à l'atmosphère arctique voulue par le conceptet aide à l'immersion musicale. On retrouve aussi les classiques nappes d'infrabasses grondantes, quelques choeurs ("Nidstäng"), et même une légère saturation électrique "Sturmnacht"). Mais le point fort de "Nordland" réside dans ses percussions: tour à tour martiales ("Abschied von der Sonne", "Horizont": le meilleur titre de l'album), ou plus rituelles ("Unter Bewusstsein", "Nidstäng") elles apportent réellement un surplus de diversité et d'intensité aux compositions.
A titre anecdotique on soulignera le fait que le morceau final "Erntewôd" est le plus répétitif de l'album avec un thème récurrent répété jusqu'à l'obsession, et
un final incluant quelques bruitages de la nature: bruit du vent qui souffle, régulier comme le reflux de la marée, et un son ressemblant à celui de pas sur des brindilles ou du crépitement de braises.

Pour finir on peut mentionner l'artwork plus que soigné du digipack, comprenant de nombreuses photos de lieux visiblement anciens et désertés depuis des temps immémoriaux. En plus de la musique vous avez aussi le visuel qui va avec, alors bon voyage au pays des vickings...

note des visiteurs
nombre de vote(s) 1

8/10





En ligne : 8 visiteurs, 0 membre
Blackhearts Domain © 2003 - 2017 MDCinq
Ce site ayant une vocation exclusivement musicale, les opinions politiques ou religieuses n'ont pas leur place ici. Merci.