Accueil    Chroniques    Groupes    Concerts    Labels    Inscription    Forum    Staff    Liens  
Recherche : ok
    Login :    Pass :    
Chronique officielle  >  Arcturus - The Sham Mirrors
Arcturus - The Sham Mirrors

album The Sham Mirrors
groupe Arcturus
label Voices Music
année 2002
style black experimental
lyrics clickez ici
site officiel  http://www.adastraenter.com/



tracklist

1. Kinetic
2. Nightmare Heaven
3. Ad Absurdum
4. Collapse Generation
5. Star-crossed
6. Radical cut
7. For end yet again

auteur yann swano
date  17-02-2006

9.5/10

Il est maintenant de notoriété publique que la Norvège pullule de formations metal, que je qualifierais d’intelligentes et dotées d’une sensibilité exacerbée (Winds, Age of silence, In the woods, Ulver, Beyond dawn,Manes, Solefald, etc.). Lorsque je lis que nous français, faisons chanter le coq en proclamant que nous n’avons rien à envier à la Scandinavie, ça me fait doucement sourire. Bref, évitons les polémiques de forums, ceci n’était qu’un préambule pour vous présenter Arcturus. Comment aborder ce groupe sans déversé sur ses musiciens hors pairs, un torrent de louanges. Difficile en effet, de ne pas glorifier une formation qui a su faire l’unanimité et exalter mes sens, en étant si persuasif et démonstratif dans la matérialisation du beau.

"The sham mirrors" représente un peu l’aboutissement d’un art grandiloquent, transcendantale et possédant toutes les couleurs de l’arc en ciel. En somme, l’ultime passage vers l’immensité de l’éther. Ici, point de sauvagerie et de blasts effrénés. Tout est subtilités et nuances. Très audacieux dans la démarche artistique, " The Sham mirrors" vous émeut, pardonnez moi l’expression, des couilles à l’âme. C’est à ce moment précis, que j’entends vos soufflements de lecteurs exaspérés, me rappelant soudainement cette démesure qui me caractérise tant. Vous vous dites: « le gars là, toujours obligé d’être excessif pour appuyer ses propos, vraiment il en fait trop ». C’est bien légitime, mais pour soulever autant d’enthousiasme, croyez moi amis lecteurs, les arguments suivent et pèsent très lourds !

Imaginez une dream team du métal, tous les constituants d’Arcturus sont des musiciens expérimentés, tous plus inspirés les uns que les autres et possédant, comme si ce n’était pas suffisant, un sens de l’écriture unique et éblouissant. Garm, leader d’Ulver au chant, derrière les fûts, Hellammer qu’on ne présente plus, Sverd Johnsen compositeur et claviériste de génie, Knut M.Valle guitariste virtuose et enfin Dan F.Gravem, plutôt méconnus du paysage musical norvégien mais pas manchot pour autant ! Dés lors une question subsiste : que peut on attendre d’une telle concentration de talents ? Une œuvre unique et difficilement comparable qui surpasse, par sa constance, son dantesque prédécesseur, La masquerade infernale.

"The sham mirrors" est composé de sept pièces, possédant chacune son identité propre et ses richesses. Portée par des influences multiples, la musique d’Arcturus est impossible à étiqueter et même le terme de" black metal avant gardiste" me parait réducteur tant l’univers futuriste inhérent au groupe est personnel, particulier et fascinant. Pour exemple, l’electro de "nightmare heaven", les progressions baroques de "star-crossed", les cuivres ulveriens de" for to end yet again". Quant à "radical cut"(avec Ihsahn d'Emperor), seul vestige d’un passé black métal désormais en filigrane, l’énergie libérée est on ne peut plus délectable et salvatrice. Les guitares ne sont pas laissées pour compte et la toile de fond, malgré la dominance du clavier, est résolument metal. Les ambiances et arrangements sont absolument grandioses et le chant théâtrale et lyrique de garm atteint des sommets de magnifiscence. Ajoutez à cela une maîtrise technique sans faille et je conclurais en qualifiant cette œuvre de miracle parmi les miracles.

Le seul reproche qu’on pourrait adresser à "The sham mirrors" serait justement, d’être irréprochable ! Un album que je transmettrais à mes enfants comme témoignage du patrimoine culturel de ce début de siècle.





En ligne : 7 visiteurs, 0 membre
Blackhearts Domain © 2003 - 2017 MDCinq
Ce site ayant une vocation exclusivement musicale, les opinions politiques ou religieuses n'ont pas leur place ici. Merci.