Accueil    Chroniques    Groupes    Concerts    Labels    Inscription    Forum    Staff    Liens  
Recherche : ok
    Login :    Pass :    
Chronique officielle  >  Marduk - Panzer Division Marduk

auteur Krohlig
date  10-02-2006

7.5/10

En 1999, quand a été commercialisé ce « Panzer Division Marduk », beaucoup ce sont dit : « Ça y est, ils ont viré NS les mecs !!! ». Mais non pas du tout, c’est juste que Marduk aime la provoc’ ; rappelez-vous un certain « Fuck Me Jesus » et sa pochette longtemps censurée dans certains endroits du globe ! N’empêche, fallait oser afficher un « panzer » sur sa jaquette même pour un groupe de Black.
Sorti chez Osmose Productions, c’est une déclaration de guerre mondiale que fait le groupe avec cet album car comme ils le disent « The Black Metal War Machine » et c’est bien de cela qu’il s’agit.

Huit titres pour trente minutes de Black Brutal à la suédoise tel un assaut ultra violent minutieusement préparé. Un opus musical d’une sauvagerie primairement bestiale, violant les femmes, immolant les enfants en les jetant dans le brasier hardant et massacrant toutes âmes courageuses (ou suicidaires) qui voudraient se mesurer au « Grand Panzer » qui, tel Attila, ne laisse pas même un brin de verdure derrière lui. Une « bombe A » si puissante qu’elle annihilerait le monde de tous sentiments humains en un quart de seconde. La métamorphose d’une « larve nymphalique » en un « Acherontia Styx » d’une beauté ravageuse. Tel un Phoenix qui renaît sans cesse de ses cendres, cet album de Marduk est immortel : Le Highlander Suédois (héhé) !
Ça « blast », ça « break », les roulements de Fredrik Anderson sont en mode accélérés ; Morgan nous lacère avec des riffs assassins qu’il sort de je ne sais où, ceux-ci appuyés par la basse de B.War & la cerise sur le gâteau c’est Legion car il n’a pas plus qu’à déverser ses vocaux rageurs telle une gerbe acide… Comparé à un M60 tirant en rafale, la batterie nous assène ses bastos dans les neurones pendant que les lignes de guitare de Morgan agissent dans le subconscient comme les chenilles d’un char fissurant la terre sur laquelle il évolue, écrasant au passage toutes créatures vivantes qui se trouveraient sur son chemin. Les rares soli sifflent comme des balles au dessus du casque d’un soldat ; de même, la basse ronflante, bien qu’un peu noyer dans ce vacarme tonitruant, se révèle comme des explosions de grenades plus ou moins proches annonçant « l’arrivée renfort » des commandos armés. Legion, pendant ce temps, aux commandes de son « Panzer » vise avant de tirer un obus dévastateur qui détruit l’objectif. Eh… en plein dans l’mille mec !!! Bouffe ça, enfoiré d’ennemi de mes deux ! YES !!!!

On est au cœur de l’action avec une œuvre pareille et les quelques samples qui accompagnent ces titres renforcent cette impression d’entre deux feux. Une telle dose de violence en 30 petites minutes, je n’aurais pas cru ça possible si je ne l’avais entendu… Les grandes batailles de Sir William Wallace, Napoléon ou même les conquêtes de Jules César, sont de petits attroupements de barbares attablés pour une bonne bouffe en comparaison à cette tuerie ; comme un rassemblement de Hells Angels ou un Wacken pour les metalleux… c’est inoffensif ! Après l’écoute d’une telle puissance de feu, j’imagine aisément ce qu’ont dû ressentir les soldats français avant de mourir, en Indochine, au moment où ils se sont rendus compte que leur camp de base était encerclé par les Viet-Kong ne leur laissant pour seule issue que la mort.

Bien sûr c’est répétitif… mais putain d’merde c’que c’est bon !!! Et n’est-ce pas aussi ce qui fait son charme ? Ce cd est à écouter à très fort volume pour bien s’imprégner des ambiances et aussi pour éviter de le confondre avec du simple bruit. Car en effet si chaque titre a sa personnalité, l’écoute à volume modéré (voire faible) ne permettra pas de l’apprécier à sa juste valeur car ça ressemblera plus à du vacarme qu’à un putain d’assaut de blindés !!!
Le mieux serait que, maintenant, vous l’écoutiez pour vous en rendre compte par vous même…

note des visiteurs
nombre de vote(s) 3

8.17/10





En ligne : 18 visiteurs, 0 membre
Blackhearts Domain © 2003 - 2019 MDCinq
Ce site ayant une vocation exclusivement musicale, les opinions politiques ou religieuses n'ont pas leur place ici. Merci.