Accueil    Chroniques    Groupes    Concerts    Labels    Inscription    Forum    Staff    Liens  
Recherche : ok
    Login :    Pass :    
Chronique officielle  >  Ulf Soderberg - Nattljus
Ulf Soderberg - Nattljus

album Nattljus
groupe Ulf Soderberg
label Skaraborgs länsmuseum
année 1995
style dark ambiant ethnique
lyrics indisponibles



tracklist

1. Nattljus
2. Långt borta och nära
3. Våroffer
4. Skymningsfolket
5. Ningals tempelgårdar
6. Från det stora nedan till det stora ovan
7. Månfas 13
8. Frostblommor
9. Det vakande tinget i nordväst
10. Gryning
11. Utfärd

auteur Taz
date  08-06-2005

8.5/10

Première galette pour Monsieur Söderberg et dix ans déjà nous séparent, vous pensez peut-être comme moi que c'est comme un bon vin, la suite ne s'invente pas, quoique... On ne pourrait dire qu'Ulf a ici inventé un nouveau 'genre' mais je crois qu'il a certainement un style bien particulier, propre à sa personnalité.

En effet, une danse tribale renvoyant à des peuples d'antan envôute déjà notre esprit (Nattljus), mêlant percussions et flûte de pan (Anders Hagberg), soutenus par des claviers et des nappes sourdes qui resteront les piliers de l'oeuvre.
Söderberg sait varier les goûts entre ethnique et mystique: bien que le schéma reste un peu linéaire, il est rudement efficace. Les transitions ( 'Längt borta och nära', 'Skymnigsfolket', 'Frostblommor') presque religieuses grâce aux choeurs sont des repos entre chaque rituel, comme des prières avant un combat.

Les danses fougueuses s'intercalent donc agrémentées de coups de baguettes, congas, tam-tam, handclap (Christopher Mathiasson et Michael Dahl), cymbales, qui nous amèneront sur des aspects très guerriers ('Väroffer'). On percevra sur certaines pistes tribales des sons de cloches ainsi que des choeurs ('Ningals Tempelgärdar') qui nous montrent que Söderberg peut aussi allier les deux genres.

A noter et pas des moindres la magnifique piste 'Det Vakande Tinget I Nordväst', l'une de mes préférées: elle recèle des bruits de métaux au tout début, comme la préparation d'armes de samouraïs. Une sonorité des plus orientale plane dessus, grâce à la flûte et à des shamisens me semble-t-il (type de guitare japonaise). Autant d'impressions ressenties qui nous emmènent vers d'anciennes cultures oubliées.
L'eau coule dans les couloirs obscurs fatigués par des âges sans noms, ils sont les vestiges du passé. Le sol reflète son ambiance sonore, alors avançons si nous ne voulons pas rester figés dans l'oubli. Ces voix sourdes qui s'immiscent au bout des marches nous appellent comme un tunnel sortira de la pluie.

Les deux dernières pistes méritent amplement le 1/2 point en plus sur la note finale, tellement elles sont mystérieuses..

Söderberg a su emporter l'auditeur à l'horizon, reste à gommer cette petite linéarité.

note des visiteurs
nombre de vote(s) 1

8/10





En ligne : 11 visiteurs, 0 membre
Blackhearts Domain © 2003 - 2019 MDCinq
Ce site ayant une vocation exclusivement musicale, les opinions politiques ou religieuses n'ont pas leur place ici. Merci.