Accueil    Chroniques    Groupes    Concerts    Labels    Inscription    Forum    Staff    Liens  
Recherche : ok
    Login :    Pass :    
Chronique officielle  >  Aeternus - Beyond The Wandering Moon
Aeternus - Beyond The Wandering Moon

album Beyond The Wandering Moon
groupe Aeternus
label Karmageddon Media (ex Hammerheart Records)
année 1997
style black metal
lyrics clickez ici
site officiel  http://www.aeternus.ch/



tracklist

01. Under The Blade Of The Dead
02. Sworn Revenge
03. White Realm
04. Sentinels Of Darkness
05. Embraced
06. Vind
07. Waiting For The Storms
08. Winter Tale
09. To Enter The Realm Of Legend
10. Celtic Harp Solo (The Last Feast)

auteur Nattestid
date  19-04-2005

8/10

L'album commence par une inquiétante intro au piano, qui s'éteint lentement et decrescendo avant de laisser place à la partie plus musclée du programme. On retrouvera avec plaisir les ingrédients qui avaient fait le succès de Dark Sorcery, à savoir une voix profonde et caverneuse, accompagnant des guitares d'une lourdeur jouissive. A chaque écoute j'ai vraiment l'impression d'entendre ce qu'un Bathory dix fois plus couillu que l'original aurait donné.

Les enchainements sont nombreux tout au long de l'album: riffs vicking mid-tempo et épiques, passages martiaux plus énervés, voire blastbeats soutenus par une batterie déchainée, martelant à la cadence d'une mitraillette, il y en a vraiment pour tout les gouts. Laissez votre esprit vagabonder au loin, très loin d'ici, vers les décors neigeux du nord. Enfilez votre tenue de vicking et à leurs cotés parcourez fièrement les champs de battailles, semant la mort et la destruction. Traversez la mer en furie à bord de drakkars majestueux, vers de nouvelles conquêtes sanguinaires et synonymes de renomée. L'ambiance qu'on retrouve ici est exceptionnelle, et s'il ne fallait retenir quelques titres qui resortent du lot, je citerais sans hésister Sworn Revenge, White Realm, Sentinels Of Darkness, et Vind. Les autres titres valent bien sur le détour eux aussi, sauf peut etre les derniers où l'inspiration est inférieure au reste: il faut dire qu'avec 65 minutes au compteur, l'album est un bloc relativement compact et il est difficle de conserver intacte l'attention de l'auditeur sur une aussi longue durée. A mon avis le CD ne se serait pas plus mal porté sans Winter Tale et To Enter The Realm Of Legend. L'aventure se termine ensuite comme elle avait commencé, en douceur, avec cette fois-ci de la harpe accompagnée de flute et de dijeridoo, un moment d'apaisement après la furie qui a annihilé les enceintes comme les tympans.

Probablement le meilleur album de toute la carrière d'Aeternus, et un must incontournable pour la cd-thèque de ceux qui aiment le black sortant des sentiers battus.

note des visiteurs
nombre de vote(s) 1

8/10





En ligne : 14 visiteurs, 0 membre
Blackhearts Domain © 2003 - 2017 MDCinq
Ce site ayant une vocation exclusivement musicale, les opinions politiques ou religieuses n'ont pas leur place ici. Merci.