Accueil    Chroniques    Groupes    Concerts    Labels    Inscription    Forum    Staff    Liens  
Recherche : ok
    Login :    Pass :    
Chronique officielle  >  Katatonia - Discouraged Ones

auteur yann swano
date  02-02-2006

9/10

Ayant passé ce disque sous silence durant plusieurs années, je me mets en devoir de rendre grâce à ce qui m'apparaît comme un chef d oeuvre de ces dix dernières années.
Difficile exercice que celui de chroniquer un mythe, tel une perle rare on aurait presque peur de la souiller en l' effleurant!
Après deux albums qui laissait déjà entrevoir un potentiel édifiant a transcrire en musique un mal de vivre et une infinie tristesse,c est touché par la grâce divine que Katatonia allait poursuivre son ascension.

Après la sortie de "saw you drown", la direction artistique du groupe était clairement définie, en l'occurrence une disparition totale du chant guttural au profit d' un chant clair, aérien et la contribution d’un nouveau bassiste ; les rôles ainsi redistribués,la formation suédoise redéfinissait l’essence de son art dépressif, donnant naissance à des morceaux structurés plus simplement,aux formats plus courts dessinant un paysage ou spleen et ambiance éthérée dressent le décor. La facilité déconcertante avec laquelle le groupe a su évoluer vers d autres horizons artistiques est proprement remarquable et exemplaire. L' aisance et le talent à changer de registre tout en libérant une énergie créative si touchante ne peut qu’être la marque d’appartenance aux groupes d exceptions.

Un album irréprochable en tous points : un jeu de guitare limpide et soigné avec la présence de quelques arpèges subtilement placés, un chant plaintif teinté d’émotions et de désespoir, une batterie linéaire, lourde mais efficace et des lignes de basse suffisamment audible pour venir renforcer le travail harmonique des guitares. Une pochette somptueuse et évocatrice du malaise à venir et des lyrics d'une sensibilité et d'un esthétisme des plus rares viennent compléter cette magnificence.

Tout y est intelligemment dosé et i break, stalemate, deadhouse, saw your drown feront figures de classiques intemporels dans la carrière du groupe. Lorsque la tristesse devient beauté à pleurer et qu'elle la transcende au sublime,un album sans artifices, sincère et magique qui vous accompagne toute une vie.

note des visiteurs
nombre de vote(s) 2

8.5/10





En ligne : 9 visiteurs, 0 membre
Blackhearts Domain © 2003 - 2018 MDCinq
Ce site ayant une vocation exclusivement musicale, les opinions politiques ou religieuses n'ont pas leur place ici. Merci.